Actualités

8 février : Intervention de la FPR au colloque de l'Université Paris Cité

La Fédération Parapluie Rouge était présente ce jeudi 8 février pour une intervention lors du colloque sur la santé mentale des personnes en situation de vulnérabilité à l'Université Paris Cité. Retrouvez le texte de notre intervention ci-dessous : 

 

Le TDS : une stratégie de survie pour les personnes neuroatypiques

JOP: Non, les grands événements n'augmentent pas la prostitution !

À l'approche des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, les clichés et amalgames sur le travail sexuel et les grands évènements sportifs prennent de l'ampleur dans les médias et les discours politiques. Le mythe de la hausse de la prostitution est martelé pour servir un agenda de répression des travailleuses du sexe, en allant à l’encontre de leurs droits les plus fondamentaux.

Les TDS sont présentes lors de la manifestation du 25 novembre contre les violences de genre, sociales et d'état

La Fédération Parapluie Rouge était partie prenante de l'inter-orga pour la Journée du 25 novembre contre les violences de genre, sociales et d'état, notamment via un appel se positionnant contre la putophobie et dénonçant la loi de 2016.

Nous avons pu prendre la parole lors de la manifestation à Paris.

Vidéo consultable ici : https://drive.google.com/file/d/1BCm096S06HMcOcs9nEwUpGIthO2Y1_CX/view?usp=drive_link

Texte : 

Victoire d'étape sur la Loi prostitution de 2016 : la Cour européenne des droits de l'Homme reconnaît l'impact négatif de la loi sur les travailleuses du sexe

Paris, le 31 août 2023. Décision inattendue de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) aujourd'hui : plus de trois ans après avoir reçu la requête de 261 travailleurSEs du sexe (TDS) contestant la Loi Prostitution de 2016, la Cour ne statue pas encore sur le fond. Elle admet de nouveau sa recevabilité en reconnaissant les conséquences néfastes de cette loi pour les TDS. Une victoire d'étape qui vient valider la stratégie contentieuse des travailleurSEs du sexe requérantEs et de nos associations.

Communiqué de recours du 17.05.23

La Fédération Parapluie Rouge dénonce les mesures discriminatoires et disproportionnées prises par la préfecture du Rhône et engage un recours en référé auprès du tribunal administratif de Lyon par le biais de notre avocat Elie Weiss.

Communiqué inter-orga pour les TDS de Lyon

Travailleuses du sexe de Lyon : une répression qui met à mal la santé et les droits humains La Préfecture se doit de retirer l’arrêté couvrant tout l’arrondissement

Groupe d’étude sur la prostitution : nous ne partageons pas l’approche du RN sur la question du travail sexuel !

[Communiqué de presse]

Groupe d’étude sur la prostitution : nous ne partageons pas l’approche du RN sur la question du travail sexuel !

Le 6 février 2023 - En décembre 2022, nous, associations communautaires et de santé, apprenions que la présidence du groupe d’étude sur la prostitution était dévolue au Rassemblement national. Nous sommes résolument antifascistes et opposéEs à la présidence par le Rassemblement national de ce groupe d’étude et appelons de nos vœux que d'autres députés-es puissent rejoindre ce groupe.

Confinement : les travailleurSEs du sexe, encore une fois les grandEs sacrifiéEs.

Depuis l’instauration du confinement, les travailleuses et travailleurs du sexe (TDS) sont une nouvelle fois confrontéEs à l’impossibilité de poursuivre leur travail. Ces restrictions engendrent une précarisation extrême de ces personnes déjà vulnérabiliséEs. Nos associations réclament des mesures de l’Etat dont l’indifférence actuelle met en danger les vies des TDS.

Conférence de presse: évaluation de la loi de 2016

Le 22 juin 2020, le rapport d’évaluation de la loi du 13 avril 2016 visant à lutter contre le système prostitutionnel est finalement sorti avec plus de deux années de retard. Nous aurions pu nous féliciter que l’évaluation de la loi intervienne enfin si le rapport présentait une véritable évaluation de la loi. Or il s’agit encore une fois d’une occasion manquée puisque la mission d’évaluation s’est contentée de dresser l’évaluation de l’application de la loi et non son impact.

#4ansloiprostitution – 4 ans de trop : notre colère est intacte, notre mobilisation aussi !

Le 13 avril 2020 marque les 4 ans de la loi de pénalisation des clients, dans un contexte dramatique. Le gouvernement n’a, depuis la promulgation de la loi, pas eu un seul mot à la suite des meurtres en série commis sur des travailleurSEs du sexe. Il n’a rien prévu pour faire face à la crise. Il n’a toujours pas remis le rapport d’évaluation de la loi de 2016, dont la publication était annoncée pour avril 2018 !

Revendications des travailleurSEs du sexe en période de crise COVID19

La crise sanitaire que nous traversons toutes et tous est révélatrice des inégalités. Quelques jours avant les mesures de confinement imposées par le gouvernement nous étions déjà mobilisé·e·s pour lutter contre les violences faites aux travailleurs et travailleuses du sexe (TDS) suite aux nombreux assassinats, environ 10 meurtres en six mois.

Face au COVID19 les travailleurSEs du sexe organisent la solidarité et ont besoin de votre soutien

Les mesures de confinement ont mis un coup d’arrêt brutal à l’exercice du travail sexuel et beaucoup de collègues se retrouvent sans rien pour survivre. Comme pour chaque épidémie, nous sommes cibléEs comme boucs émissaires et certaines personnes se retrouvent accusées de transmettre le virus lorsqu’elles continuent de travailler, alors que les déplacements pour le travail restent une circonstance permettant de sortir de chez soi pour tous les autres travailleurs ne pouvant pratiquer le télétravail.